Mécanique céleste et astrométrie

Cette partie de cours représente ce que l’on appelle l’ « astronomie fondamentale » parce que, historiquement, tout a commencé par la mesure du ciel et la modélisation des mouvements observés des astres.

Nous aborderons la notion de sphère céleste, de repère (local, équatorial) et d’astrométrie, c’est à dire de mesure précise de positions angulaires.
Nous verrons comment on réalise ces observations puis comment on passe de mesures angulaires sur le ciel à la mesure des distances.

Nous partirons du ciel que l’on voit et nous expliquerons comment on en déduit la forme du système solaire, la modélisation des mouvements célestes (la "mécanique céleste") et comment cette modélisation est constamment remise en cause, de Ptolémée à Kepler, puis de Newton à Einstein. Nous montrerons comment cela conduit à connaître la distance aux étoiles et aux galaxies et toutes les distances dans l’univers.

Nous aborderons aussi la mesure du temps, le temps relativiste, la construction des échelles de temps et des calendriers. Nous verrons comment on définit et on calcule les phénomènes astronomiques (éclipses, occultations,...). Nous verrons aussi l’utilité de leur observation, les applications et l’interprétation de ces observations.

Présentation du cours par Jérémie Vaubaillon


Drs. Jean-Eudes Arlot, Astronome & Jérémie Vaubaillon, Astronome adjoint
Institut de Mécanique céleste et Calcul des Ephémérides - Observatoire de Paris
77 bvd Denfert-Rochereau - 75014 Paris


Réalisé par la cellule TICE avec : SPIPSPIP PHPPHP MySQLMySQL ApacheApache