Quadriennal : bilan et projets de la CETI

Cet article est issu du travail de préparation pour le quadriennal de l’Observatoire. Le rapport ne laissant que peu de place pour les TICE, le détail du bilan et des projets est fourni sur cette page.

I. BILAN DU QUADRIENNAL 2006-2009

Nouvelles formations à distance

Deux nouvelles formations à distance sanctionnées par des Diplômes d’Université ont été lancées en 2006-2007 : Astronomie et Mécanique Céleste, de niveau Bac scientifique, et Fenêtres sur l’Univers, de niveau Licence-Master. Outre le Diplôme d’Université, Fenêtres sur l’Univers permet aussi aux étudiants d’obtenir des ECTS dans le cadre de leurs études scientifiques.

Ce lancement a été rendu possible par le travail de la cellule TICE sur la création de contenus basée sur une chaîne éditoriale adaptée, et la création d’un environnement de formation en ligne optimisé pour les contenus réalisés. Les contenus des nouvelles formations et la plate-forme d’enseignement ont été l’objet de plusieurs années d’expérimentation et d’améliorations successives. Les inscriptions aux sites de formation et l’assistance informatique sont gérées par la cellule TICE.

Ces deux nouvelles formations s’ajoutent à la formation à distance qui existait déjà pour les IUFM.

Evolution des contenus

En 2006, il existait trois sites web réalisés par la cellule TICE et les auteurs associés dans le cadre du projet de campus numérique Astrophysique sur Mesure : un pour la formation des maîtres avec les IUFM, un autre réalisé pour le projet Université en Ligne, et un laboratoire numérique pour le master. Ces trois sites ont été régulièrement mis à jour et étoffés, et s’adressent aujourd’hui à un public beaucoup plus large.

Le site destiné à la formation des maîtres est maintenant utilisé à la fois pour la formation à distance pour les enseignants et pour la formation Astronomie et Mécanique Céleste. Cette dernière formation s’adresse notamment aux amateurs en astronomie et au grand public. De nouveaux chapitres ont été réalisés : "Du Big Bang aux Planètes", "Le Soleil" et "Histoire", doublant ainsi le volume des contenus.

Le site destiné au projet Université en Ligne a été adapté pour la formation Fenêtres sur l’Univers. Sa charte graphique a été entièrement revue pour la formation à distance, notamment pour améliorer la lisibilité et l’accessibilité. Une nouvelle section a vu le jour sur le thème de l’évolution stellaire, et les autres sections ont été étoffées.

Le laboratoire numérique propose de nouvelles simulations numériques qui ont été réalisées par les étudiants du Master avec l’encadrement de la cellule TICE.

Les évolutions complexes des sites, nécessitant des évolutions indépendantes des contenus et des chartes graphiques, ont été rendues possibles par la chaîne éditoriale basée sur le traitement de documents XML, conçue dès le début des créations des sites (en 2002) par la cellule TICE et bien améliorée par la suite. Ces techniques, peu connues à l’époque, ont montré toute leur efficacité avec les transformations des sites issus du projet Astrophysique sur Mesure, et ont depuis été adoptées dans de nombreuses universités.

En lien avec la formation à distance pour les enseignants, l’UFE a lancé en 2001 un projet de création de CDROM multimédia à destination des écoles primaires, collèges et lycées. Ce projet a permis la création d’un premier CDROM très complet sur l’astronomie à destination des collèges, publié en 2004. La nature interactive des contenus nécessite cependant un développement sur plusieurs années. Pour élargir le public, nous avons décidé de distribuer les nouvelles applications multimédia sur le web, à l’aide du plugin Flash. Le développement de l’application pour les écoles primaires a été ainsi commencé sur cette base. Elle est toujours en développement à l’heure de ce bilan.

Le site Exoplanètes, ou planètes extrasolaires, ouvert en 2005, a depuis été traduit dans 3 langues (italien, anglais et polonais). C’est un site à destination du grand public qui est très populaire sur la toile, en particulier grâce au lien en temps réel avec une base de données professionnelle sur les exoplanètes (d’ailleurs créée par la cellule TICE). La cellule TICE a peu de projets de diffusion des connaissances qui ne soit pas lié à des formations, mais celui-ci fut un succès.

Evolution des outils

La plate-forme de formation (CELA, Coquille pour l’Enseignement en Ligne en Astronomie), développée à l’Observatoire mais reposant sur des outils libres, a subi des nombreuses évolutions pour l’accueil des étudiants en formation à distance. Les fonctionnalités classiques d’une plate-forme de formation existaient déjà en 2006, mais de nombreux points ont été améliorés pour répondre aux besoins des étudiants et des tuteurs, améliorer l’interactivité sur le site, pour suivre l’évolution des navigateurs et optimiser au maximum la navigation dans les sites. Il reste malgré tout d’autres améliorations à apporter, notamment pour simplifier et unifier les inscriptions.

La Cellule TICE a toujours consacré un temps important à la création et à l’amélioration d’outils permettant d’augmenter sa productivité, et en a fait profiter d’autres équipes avec une diffusion de ces outils sous licence libre. L’éditeur XML Jaxe, réalisé initialement pour permettre aux auteurs de contenus pour le campus numérique Astrophysique sur Mesure de rédiger leurs cours en XML avec une interface conviviale, est aujourd’hui largement utilisé dans les UNT (Universités Numériques Thématiques) pour la création de contenus sur des sujets beaucoup plus vastes que l’astronomie.

Début 2006, l’UFE (encore jeune) n’avait pas de site web. Les informations relatives aux différentes filières étaient réparties sur plusieurs sites à l’Observatoire de Paris, et n’étaient pas mises à jour régulièrement. La cellule TICE a donc réalisé le site de l’UFE, en utilisant le CMS SPIP. Une charte graphique et des modèles répondant aux besoins de l’UFE ont été réalisés, avec de nombreuses mises à jour correspondant à des demandes d’améliorations. Chaque filière peut gérer ses informations indépendamment, et l’édition est facile. Grâce à cet outil, l’UFE possède aujourd’hui un site incontournable pour l’enseignement à l’Observatoire de Paris, rassemblant des informations à jour sur toutes les filières. La cellule TICE en assure la maintenance.

La cellule TICE a ensuite réalisé un site dynamique permettant à tous les personnels de l’Observatoire de faire la liste de leurs activités d’enseignement chaque année scolaire. Ces informations, collectées de façon sécurisée, sont ensuite utilisées pour faire des statistiques sur l’enseignement à l’Observatoire de Paris. L’analyse de ces statistiques permet d’avoir une idée plus précise du volume et des spécificités de l’enseignement à l’Observatoire. Ces informations sont bien sûr utilisées dans le bilan de l’Observatoire. La cellule TICE assure aussi la maintenance de ce site.

Formations

Les ingénieurs de la cellule TICE créent des formations en informatique adaptée aux métiers existant à l’observatoire. Ils proposent, au personnel de l’observatoire et aux professeurs des stages pratiques tels que : Linux, The Gimp, OpenOffice, Les services de l’internet, Kompozer, SPIP, XML, HTML, Traitement scientifique des données, IDL, GDL, ImageJ, SAOimage.

Depuis 2006 , la cellule TICE assure la responsabilité de l’organisation de la formation et de la certification C2i1 , un ingénieur est correspondant C2i du ministère.
Ces stages (10 stages/an, 30 journées de formation/an) ont été fréquentés par 120 stagiaires durant les trois dernières années scolaires.

Pour le Diplôme d’Université Explorer et Comprendre l’Univers, l’informatique enseignée correspond à celle utile en astronomie : obtention de données d’observation, utilisation de bases de données, imagerie numérique. Des travaux dirigés donnent l’occasion d’appliquer les connaissances acquises sur des sujets d’astronomie : astrométrie, utilisation de bases de données, photométrie, spectroscopie, observations solaires.

Dans le cadre du Master 2 Recherche, les étudiants peuvent participer au Laboratoire Numérique à l’occasion d’une UE de méthodologie. Le laboratoire numérique rassemble des cours et simulations numériques en Java sur le web, et les étudiants créent de nouvelles simulations numériques avec la documentation associée. Le travail est souvent incrémental, c’est à dire que l’on propose souvent à des étudiants d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à des simulations existantes, en mettant l’accent sur la réutilisabilité.

Collaborations

La cellule TICE a participé à l’élaboration du projet Formation Multiculturelle Francophone par l’Astronomie, en collaboration avec des partenaires venant de France, Mali, Maroc, Tunisie, Bénin et Burkina Faso. Ce projet a été présenté au 14ème appel à propositions du Fonds Francophone des Inforoutes en 2007, mais n’a malheureusement pas été financé.

L’Observatoire de Paris a rejoint les UNT UVED (Université Virtuelle Environnement et Développement durable) et UNISCIEL (Université des Sciences en Ligne) en 2006. La cellule TICE a ainsi participé à la création des modules introductifs d’UVED (sur la place du système solaire dans l’Univers, et la planétologie) et à la création en cours d’exercices de mathématiques en astronomie pour UNISCIEL. La Cellule TICE s’est aussi particulièrement impliquée dans les questions techniques de ces UNT, en particulier avec la responsabilité du groupe technique d’UVED, avec l’objectif de mettre en place une méthodologie permettant la création de contenus de qualité (respect des standards, interopérabilité, accessibilité, réutilisabilité, ...). Elle a aussi participé aux groupes inter-UNT Chaînes éditoriales et outils pédagogiques. Nous souhaitons poursuivre ce travail et profiter de ses retombées.

Communication

La cellule TICE a réalisé de nombreux travaux de communication pour l’UFE : plaquettes, affiches, sites, présentations, manifestations, articles... Ce travail permet bien sûr d’assurer un flux régulier d’étudiants pour les formations de l’UFE, mais aussi de faire connaître nos productions en libre accès sur le web.

Quelques statistiques

La cellule TICE de l’UFE a réalisé les sites suivants (nombre de fichiers en juillet 2008) :

Ces sites sont régulièrement mis à jour. Ils sont regroupé sur le serveur géré par la cellule TICE, http://media4.obspm.fr/.

Le nombre de visites sur le serveur, choisi comme indicateur du précédent quadriennal, est passé de 5000 visites par mois en 2004 à 50000 visites par mois en 2008 (hors moteurs de recherche, statistiques obtenues avec le logiciel awstats).

Ce serveur représente aujourd’hui 32% des visites de sites web à l’Observatoire de Paris (statistique issue de la barre de recherche Alexa).

Statistiques sur l’origine des visiteurs pour le mois de mai 2008 (hors moteurs de recherche, statistiques obtenues avec le logiciel awstats) :

France 167757 pages
Pologne 17753 pages
Italie 14640 pages
Canada 11352 pages
Belgique 8882 pages
Etats-Unis 7677 pages
Maroc 6686 pages
Algérie 5145 pages
Tunisie 5106 pages
Suisse 4425 pages
Autres 13384 pages

La plupart de ces pays sont francophones. Les autres s’intéressent aux traductions du site sur les exoplanètes, disponible en français, polonais, italien et anglais.

Hormis le site sur les exoplanètes, les sites réalisés sont utilisés pour des formations à distance. Ces formations ont rassemblé plus de 100 étudiants en FOAD cette année, et il y a déjà 395 utilisateurs dans la base de données.

Le site de l’UFE est visité par environ 12000 personnes par mois (source : statistiques de SPIP 2008).

La cellule TICE a réalisé de nombreux outils distribués gratuitement sous licence libre. L’éditeur XML Jaxe est par exemple téléchargé environ 1500 fois par mois. Il est diffusé surtout sur le site SourceForge, et les visites au site de Jaxe ne sont donc pas comptabilisées dans les statistiques ci-dessus.

II. PROJETS

La priorité de la Cellule TICE portera sur le développement des formations à distance, qui ont rencontré un vif succès mais pourraient accueillir un plus grand nombre d’étudiants. Le nombre d’étudiants en formation à distance est l’un des critères d’évaluation quantitatifs retenus pour l’UFE.

Projets de création de contenus

La Cellule TICE de l’UFE continuera à développer et mettre à jour les contenus des formations à distance Astronomie et Mécanique Céleste et Fenêtres sur l’Univers. Ces mises à jour et créations de nouveaux contenus, réalisées avec les chercheurs et enseignants-chercheurs de l’Observatoire de Paris, permettent d’assurer la pérennité des contenus en les rendant vivants. Le lien constant entre actualité scientifique et contenus de cours en ligne intéresse les étudiants, et est un signe de la qualité des formations.

Il est ainsi prévu l’ouverture d’un nouveau chapitre pour Astronomie et Mécanique Céleste, proposant des exercices de mathématiques ayant trait à l’astronomie, dans le cadre de l’UNT UNISCIEL. Ces exercices seront proposés non seulement à nos étudiants, mais aussi à des étudiants en mathématiques, l’attrait pour l’astronomie bénéficiant ainsi à une autre science.

Il nous faudra finir la traduction en anglais du site sur les exoplanètes, et continuer de mettre à jour les contenus. Le sujet est important dans l’actualité scientifique, et les connaissances sont en évolution rapide.

Les traductions du site sur les exoplanètes ayant beaucoup de succès, nous envisageons de réaliser d’autres traductions de nos contenus de formation. Certains problèmes sont cependant difficiles à résoudre (coût d’une traduction de qualité, maintenance des contenus lors des mises à jour), et notre expérience nous incite à travailler prudemment sur ces projets.

Le projet de création de CDROM multimédia à destination des écoles primaires sera finalisé et distribué sur le web. Nous étudions également la possibilité de transformer les contenus pour les écoles primaires (écrits avec Director) sous cette forme (en Flash), afin qu’ils soient plus largement diffusés.

Un autre projet à destination des enseignants concerne une initiation aux protocoles expérimentaux en sciences. En particulier, il s’intéresse au sujet de l’astrologie, qui est souvent hélas confondue avec l’astronomie. Le but de ce projet est de rassembler sur un site web des outils permettant aux enseignants de répondre aux questions des élèves et de monter avec leurs classes des expériences afin de confronter la méthodologie scientifique aux prédictions astrologiques. Ce projet est financé par Sciences à l’Ecole.

Un dernier projet de création de contenus concerne des cours en ligne au sujet des particules solaires de haute énergie, en lien avec le projet européen Real-Time database for high resolution Neutron Monitor measurements. Ce projet scientifique a un volet sur la diffusion des connaissances, visant un vaste public allant du grand public aux chercheurs en passant par les étudiants, et nos solutions de création de contenus pourront être avantageusement utilisées à cet effet, en permettant à plusieurs chercheurs en Europe de créer des cours avec une interface unifiée sur internet.

Outils

Le travail de la cellule TICE sur les outils sera poursuivi et valorisé, en mettant en particulier l’accent sur leur diffusion en-dehors de l’Observatoire de Paris.

Un premier projet sur les outils concerne la création d’une base de données et d’une interface web correspondante pour l’inscription administrative des étudiants en formation à distance, suivie d’un lien entre l’administration administrative et l’inscription sur le site de formation. L’objectif de ces évolutions est de faciliter les inscriptions des étudiants afin de pouvoir en accueillir plus chaque année.

La cellule TICE doit aujourd’hui maintenir de nombreux sites, réalisés souvent avec des techniques similaires, mais en utilisant des schémas XML différents, adaptés aux différents projets. Cette maintenance prenant un temps important, nous prévoyons de réduire le nombre de schémas XML utilisés, en convertissant les contenus existant et en utilisant les meilleures solutions techniques dont on dispose aujourd’hui.

Nos outils de création de contenus (notamment Jaxe, WebJaxe, PICCEL) seront encore améliorés, afin d’augmenter notre productivité et celle des autres universités qui les utilisent. Les demandes des autres universités sont d’ailleurs prises en compte pour le choix de nouvelles fonctionnalités ou corrections.

Si nos outils de création de contenus sont bien documentés, ce n’est pas le cas de notre environnement d’enseignement en ligne. Cet environnement présentant l’avantage d’une intégration poussée avec les schémas XML que l’on utilise, des universités sont intéressées pour l’utiliser. Pour permettre cela, il nous faudra documenter et packager nos solutions, ce qui devrait aussi nous être utile.

Enfin, nous voulons faire mieux connaître nos nouvelles solutions de création de contenus (en particulier WebJaxe, un nouveau CMS basé sur l’édition de documents XML), par des exposés et des formations. L’objectif est ici de valoriser nos développements, qui ont une utilité bien au-delà de l’Observatoire de Paris.

Formations

Les connaissances en informatique de la cellule TICE se doivent d’être partagées. Ses ingénieurs enseignent dans le cadre du Diplôme d’Université en présentiel "Explorer et Comprendre l’Univers", du Master recherche 2ème année, de la formation des professeurs et du C2i niveau 1. Ces formations seront poursuivies à l’avenir.

Collaborations

La cellule TICE participe à de nombreuses collaborations, pour partager au maximum son savoir-faire et les connaissances en astronomie et astrophysique de l’Observatoire de Paris. L’essentiel des collaborations est lié aujourd’hui aux UNT, mais nous avons eu d’autres collaborations dans le passé, et prévoyons également de nouvelles collaborations avec des universités françaises et étrangères.

Nous prévoyons également de poursuivre notre participation aux travaux inter-UNT, en particulier sur les schémas XML. La cellule TICE a une expertise dans ce domaine qu’elle se doit de partager pour faciliter les échanges de documents entre les UNT. Le travail sur les schémas a aussi pour objectif d’améliorer globalement la qualité technique des productions dans les différentes UNT.

Le travail de création de passerelles entre langages XML différents devra aussi être poursuivi avec les langages XML utilisés à l’Observatoire de Paris. Les échanges de contenus peuvent en effet être améliorés entre l’Observatoire et les UNT, ainsi que d’autres universités, avec la création de systèmes de transformations automatiques de documents XML.

Au-delà de la diffusion des outils et des contenus, la demande commence à s’amplifier pour le partage de nos formations à distance, avec tout ce qu’elles comportent. Des universités françaises et étrangères (notamment au Chili) souhaiteraient s’appuyer à la fois sur nos contenus et sur notre plate-forme pour proposer de nouvelles formations à distance. Nous devons étudier ces dossier au cas par cas, sachant de de nombreuses solutions techniques existent et que chaque université partenaire aura des besoins différents.

Moyens

La cellule TICE se compose d’un ingénieur de recherche, d’un ingénieur d’études, d’un assistant ingénieur et d’une technicienne. Cette équipe, outre les projets de TICE, doit actuellement se charger de l’informatique de l’UFE (maintient des machines, des systèmes et des applications) en collaboration avec le Service Informatique de l’Observatoire (sur 150 machines, 107 sont gérées uniquement par la cellule TICE et 43 sont gérées en collaboration avec le SIO), et d’un travail de gestion pour le Diplôme Universitaire en présentiel Explorer et Comprendre l’Univers. Ces travaux ne rentrent pas dans ses fonctions, mais est nécessaire pour que les formations en présentiel et à distance continuent d’être dispensées.

La cellule TICE est donc largement en déficit de moyens humains par rapport au travail de maintenance et aux projets envisagés. Elle aurait besoin pour assurer un fonctionnement pérenne de deux ingénieurs d’études supplémentaires. Un nombre minimum d’ingénieurs est en effet indispensable pour que les connaissances nécessaires se transmettent lors d’éventuels renouvellements de l’équipe de développement, et les projets ne manquent pas. En outre, l’UFE devrait se doter d’un ingénieur d’études supplémentaire pour assurer la maintenance des machines, pour un nombre croissant d’étudiants.

Par rapport à ces besoins, la demande actuelle ne concerne qu’un poste d’ingénieur d’études sur un profil correspondant à du développement TICE. Si ce poste était pourvu, cela ne résoudrait pas le problème de la maintenance des machines pour l’enseignement, mais devrait permettre de faciliter la maintenance des formations à distance sur les années à venir.

Réalisé par la cellule TICE avec : SPIPSPIP PHPPHP MySQLMySQL ApacheApache